M. Monsef Derraji

25 ans d'existence : en route vers les sommets...!

25 ans d’existence : en route vers les sommets… !

Bonjour à toutes et à tous,

C’est avec grand plaisir que je vous retrouve en cette fin d’année et que je renouvelle ma promesse de vous tenir au courant des différentes avancées du Regroupement des Jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) que j’ai l’honneur de présider depuis près d’un an et demi désormais.

En premier lieu, nos instances de gouvernance ont été renforcées. J’aimerais avant tout remercier encore une fois les membres du précédent Conseil d’Administration, notamment son ancien président, M. Alain Brophy, qui a su porter haut les couleurs de la relève d’affaires québécoise.

Le conseil d’administration a été renouvelé pour la période 2016-2017 avec à sa tête, Madame Andréan Gagné, directrice principale chez Edelman. Les 11 membres sont issus d’horizons variés, proviennent de plusieurs régions du Québec et détiennent des expertises complémentaires. Leur expérience et leurs visions stratégiques seront précieuses pour atteindre les objectifs du RJCCQ.

Au cours de la même période, le Bureau de Direction a également été renouvelé. Constitué de 25 jeunes entrepreneurs, cadres et professionnels des affaires et du milieu associatif, ils forment un groupe paritaire, dynamique et désireux de s’impliquer dans les 11 comités thématiques, répondant aux axes stratégiques du RJCCQ,  couvrant ainsi l’ensemble de nos activités prévues pour la période 2016-2017.

Plus récemment, en décembre 2016, le « Cercle des Gouverneurs » a succédé au Bureau des Gouverneurs, avec 12 personnalités éminentes du monde des affaires. En plus de s’impliquer moralement et financièrement, ils agissent en qualité de conseillers pour les différents comités du RJCCQ. Selon leurs intérêts, les membres Gouverneurs interviennent à titre de conférenciers et/ou contribuent à promouvoir les projets et idées portés par notre réseau. C’est avec grand plaisir, que Mme Thi Be Nguyen, a renouvelé son implication auprès du RJCCQ, non plus en qualité d’administratrice, mais en tant que présidente du Cercle des Gouverneurs. Je tiens à remercier l’ensemble des membres gouverneurs pour leur effort, leur implication et leurs conseils.

Enfin, et afin de consolider nos liens avec les régions mais aussi pour améliorer l’efficacité de notre dispositif interne, 10 Ambassadeurs aux Affaires publiques ont été nommés en janvier dernier. Couvrant 10 régions différentes au Québec, ils ont pour mandat de représenter auprès du RJCCQ les intérêts de leurs régions respectives dans les affaires qui concernent les enjeux d’actualités. Chaque région comportant plusieurs Jeunes Chambres ou Ailes Jeunesse, le but recherché par ce réseau d’ambassadeurs est à la fois de mieux impliquer nos membres sur les dossiers en Affaires publiques mais aussi de créer un autre niveau de relai des actions du RJCCQ auprès des membres et des régions.

Au chapitre des nouveautés organisationnelles, nous avons aussi eu l’immense plaisir d’accueillir 3 nouveaux membres, à savoir l’aile Jeunesse de la chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda (en janvier); la Chambre de commerce Roumaine du Québec (CCRQ) (en février); et l’aile Jeunesse de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut-Richelieu (en mars). Au nom du Regroupement, je veux leur souhaiter encore une fois la bienvenue. Cela porte notre effectif à 37 membres au total, dont 10 jeunes chambres culturelles, et cela prouve que les régions du Québec regorgent de jeunes gens d’affaires de talent.

***

Fort de ces nouveautés organisationnelles, nous avons développé nos actions autour de trois axes stratégiques : la gouvernance, l’entrepreneuriat et l’innovation, et l’internationalisation des entreprises.

  1. Gouvernance

Depuis plusieurs années, le RJCCQ s’efforce de souligner l’importance de la place des jeunes sur les lieux décisionnels. Or, l’année 2016 a été riche en résultats à ce niveau. Rappelez-vous, en octobre de l’an passé, le RJCCQ a d’abord déposé un mémoire auprès du Secrétariat à la jeunesse dans le cadre des consultations sur la nouvelle politique jeunesse, laquelle a mis en exergue la quasi-absence des jeunes notamment sur les conseils d’administration des sociétés d’États.

Nous nous sommes également exprimés sur cet enjeu, lors du dépôt du projet de loi 98 introduisant des modifications dans les modèles de gouvernance des ordres professionnels. Nous y avions salué la mesure qui incite à s’assurer de réserver une place au sein des conseils d’administration des ordres professionnels mais aussi de doter ses membres d’une formation en éthique et en déontologie. On ne dira jamais assez que le savoir-être est tout aussi important que le savoir-faire.

Par ailleurs, avec l’adoption à l’unanimité du projet de loi 693, qui prévoit la nomination d’au moins un jeune sur les conseils d’administration des sociétés d’état, le Québec a ouvert une nouvelle page et a, de notre point de vue, rehaussé ses standards en matière de gouvernance. Je veux en profiter pour remercier tous ceux qui se sont mobilisés avec nous et particulièrement, Monsieur Jean Habel, député de Sainte-Rose mais aussi le plus jeune député de l’assemblée nationale, qui a déposé le projet de loi en juin dernier.

Enfin, notre programme de formation « Administrateurs de la relève », a permis d’augmenter le nombre de jeunes administratrices et administrateurs préparés à faire face à leurs responsabilités en toute connaissance de cause. Nous sommes fiers de compter à ce jour plus de 600 jeunes administratrices et administrateurs, aux profils diversifiés, dont notamment celles et ceux issus des minorités visibles, dûment préparés à prendre leur place. L’année 2016 a permis de voir d’une part l’organisation de 6 sessions de formations lors de la session d’Hiver et d’Automne 2016 (3 à Montréal, 2 à Québec et 1 en ligne), et d’autre part, l’organisation de deux panels-conférence et d’une séance de recrutement dans le cadre de l’Alumni des finissants d’ADR.

  1. Entrepreneuriat

Cette année, le RJCCQ a aussi poursuivi ses efforts pour promouvoir l’entrepreneuriat, son 2e grand axe stratégique, auprès des jeunes partout au Québec. Nous avons organisé la première édition du Forum économique de la relève d’affaire – FERA) les 19 et 20 février sur le thème de « L’économie du partage et les pouvoirs publics ». Ce rendez-vous a permis de rassembler plus de 400 participants et des intervenants de renom. Cela a également permis de mettre en contact tous ces jeunes professionnels afin qu’ils partagent leurs expériences et se créent de nouveaux liens. Devant le succès de cette première édition, une deuxième édition est en préparation pour le 24 février prochain à Montréal, j’y reviendrai.

Repreneuriat : en septembre dernier, un comité de réflexion pour réfléchir sur l’avenir du repreneuriat au Québec a été créé. Avec le départ à la retraite denombreux chefs d’entreprises, il est fondamental d’initier et d’accompagner un mouvement de reprise des entreprises. Le comité a notamment déjà lancé un grand sondage auprès des milieux d’affaires pour établir un premier état des lieux sur le sujet. Nous allons encore amplifier nos actions tout au long de l’année à venir, car pour nous, « reprendre c ‘est entreprendre ! ».

Gala les « Grands Prix de la Relève d’affaires » : chaque année, nous tenons également à mettre en lumière et récompenser les meilleures réalisations, innovations et créations de la relève d’affaires. La tradition désormais bien installée est de célébrer ces succès par un concours national, le Gala des « Grands prix de la relève d’affaires ». Cette année encore, le 18 juin dernier, il a réuni à Laval plus de 450 participants, venus de toutes les régions du Québec. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs dignitaires, hauts représentants du monde politique, des affaires et de la sphère diplomatique. Les Lauréats ont présenté des parcours extraordinaires qui ont démontré que le Québec est doté d’une relève dynamique et innovante.

Série Jeunes Leaders : nos désormais célèbres dîners-causerie offrent à nos membres un accès privilégié à des leaders québécois d’influence afin qu’ils puissent échanger directement avec eux sur les enjeux qui les touchent. Cela permet donc de favoriser l’échange et la synergie entre les jeunes chambres membres, tout en encourageant leur développement. Au cours de cette année, six rendez-vous étaient à l’agenda. En février 2016, nous recevions Mme Christine St-Pierre afin de discuter de la manière de reconnecter le Québec à sa Diaspora établie à l’étranger. Deux mois plus tard, Mme Kathleen Weil était reçue au Groupe 3737 afin de discuter avec les participants du projet de loi 77 relative à la nouvelle politique d’immigration du Québec.

A l’automne 2016, Monsieur Denis Coderre et M. Réjean Porlier se réunissaient à Sept-Îles autour du thème «ensemble pour le développement économique». Monsieur David Heurtel, nous a également gratifié de deux rendez-vous très appréciés afin de présenter la modernisation de la Loi sur la Qualité de l’Environnement (LQE) respectivement le 30 septembre à Trois Rivières et le 28 octobre 2016 à Montréal. Notre série à pris fin à Drummondville le 27 octobre 2016 avec la participation de Monsieur François Legault, sur le thème de l’entrepreneuriat au Québec.

Prix Conciliation Travail-Famille : pour la 8e année consécutive, le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) a collaboré avec le ministère de la Famille afin de faire reconnaître publiquement les efforts des entreprises en matière de conciliation travail-famille, à promouvoir les meilleures pratiques et à inspirer d’autres employeurs québécois à mettre en place de telles mesures au sein de leur organisation. Les entreprises gagnantes ont reçu leur trophée lors du gala « Grands Prix de la relève d’affaires » en juin à Laval. Une entrevue vidéo a également été réalisée avec les gagnants et a été diffusée sur le site Internet du ministère de la Famille ainsi que sur le site Internet du RJCCQ.

Startup Canada : le partenariat avec Startup Canada a permis d’offrir plusieurs conférences-ateliers extrêmement utiles et intéressants pour les jeunes entrepreneurs. Ainsi, nous avons organisé deux sessions « Startup Finance » en avril et en novembre sur le financement des jeunes entreprises. Une soirée « Go Global Bootcamp » sur l’internationalisation des entreprises a également été proposée en novembre. A chaque fois, ce sont près d’une centaine d’entrepreneurs qui ont pu bénéficier des conseils expérimentés de nos spécialistes.

  1. Internationalisation des entreprises

Notre troisième axe stratégique est de propulser la mobilité de la jeunesse québécoise à la conquête des marchés extérieurs et notamment à l’assaut de la zone francophone. Comme vous le savez, le RJCCQ soutient l’idée d’une diplomatie d’affaire ayant précisément le mandat d’ouvrir la voie au savoir-faire québécois et de faire le lien entre la relève d’affaires du Québec et sa Diaspora.

Diaspora Québec : nous avons alors lancé officiellement en mai notre plateforme Web « Diaspora Québec ». Grâce à celle-ci, les entrepreneurs et cadres professionnels québécois vivant à l’international pourront se connaître, se connecter, partager des expériences et saisir des opportunités d’affaires avec leurs compatriotes du Québec. Diaspora Québec a pour objectif d’ouvrir la voie à l’exportation du savoir-faire québécois et de permettre une prise de conscience par rapport à la richesse de la diaspora québécoise et de son rayonnement à l’international.

Missions commerciales à l’étranger : l’internationalisation des entreprises ne doit pas être seulement virtuelle ! C’est pourquoi le RJCCQ a organisé deux missions commerciales à l’étranger en novembre. Le première a été à destination du Maroc dans le cadre de la COP22. Elle a permis à 8 jeunes entrepreneurs québécois d’explorer le secteur des technologies propres, d’accroitre leur expertise dans le domaine, d’y rencontrer des acteurs importants et de développer des partenariats d’affaires. La mission a même culminé par la participation au lancement sur place de l’Initative Jeunesse de lutte contre les changements climatiques annoncée par Philippe Couillard, premier ministre du Québec.

Dans le même esprit, la seconde mission a eu lieu à Tel-Aviv afin de permettre à 6 jeunes entrepreneurs québécois d’explorer le secteur de la cybersécurité en participant à la 4e conférence HLS & Cyber 2016. Ce fut un franc succès. La délégation a pu multiplier les rencontres d’affaires et a également pu échanger avec Denis Coderre, Maire de Montréal, et Alexandre Taillefer, grand entrepreneur du Québec. Ces succès nous encouragent à étudier d’ores-et-déjà l’opportunité d’organiser d’autres missions au cours de l’année 2017 pour cibler de nouveaux marchés internationaux et faire rayonner d’autres secteurs performants de la relève d’affaires québécoise.

***

Nos trois axes de développement ne nous ont nullement empêché de prendre de multiples positions tout au long de l’année en fonction de l’actualité et des priorités de nos 37 jeunes chambres de commerce et d’ailes jeunesse.

Diversité – Immigration: le RJCCQ a approuvé dans son ensemble le projet de loi 77 sur l’immigration au Québec en mars dernier. Le plan d’action stratégique 2016-2021 présentait des avancées prometteuses pour bâtir un Québec inclusif fort de sa diversité et de ses compétences. Toutefois, le RJCCQ a aussi souligné quelques volets à améliorer, notamment la mise en place d’une cartographie des opportunités en région et en faire la promotion avec des données accessibles mais aussi l’installation des travailleurs qualifiés. Il est nécessaire de mieux adapter l’immigration aux besoins réels du marché, en se penchant sur une main d’œuvre professionnelle et technique. De la même manière, nous avons salué les mesures prises en octobre dernier pour retenir les étudiants étrangers.

La parité : le RJCCQ a saisi l’opportunité en mars de la consultation « Ensemble pour l’égalité entre les femmes et les hommes », organisée par le Secrétariat à la condition féminine, pour souligner plusieurs problématiques auxquelles font encore face les femmes d’affaires au Québec : l’importance de conscientiser davantage l’opinion publique sur les dures réalités auxquelles continuent à être confrontées les femmes entrepreneures, l’intérêt de valoriser les parcours de celles qui ont réussies, contribuant ainsi à encourager leurs paires à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Affaires publiques : le RJCCQ a aussi fait entendre les préoccupations de la relève d’affaires lors des consultations pré-budgétaires fédérales et du budget provincial. S’agissant de ce dernier, nous avons regretté que la relève d’affaires ne soit pas mieux considérée. La place accordée à l’entrepreneuriat en phase de création-démarrage était trop timide. Nous espérions aussi plus de mesures favorisant l’établissement d’un écosystème entrepreneurial fort.

Plus tard dans l’année, nous avons pu réitérer nos souhaits. En effet, une délégation du RJCCQ a rencontré Monsieur Philippe Couillard, premier ministre du Québec, plusieurs membres de son gouvernement ainsi que quelques élus le 1er Novembre 2016 à l’Assemblée nationale. Le RJCCQ leur a fait part des suggestions, toujours articulées autour de ses 3 axes stratégiques : la gouvernance, l’entrepreneuriat et l’innovation, l’internationalisation des entreprises. Cette journée a aussi permis de rencontrer une délégation de Jeunes parlementaires francophones en provenance d’Europe et d’Afrique (Belgique, Sénégal, Bulgarie, Madagascar). Les représentants de l ‘assemblée parlementaire de la francophonie ont d’ailleurs été impressionnés par l’organisation et les actions de la relève d’affaires au Québec.

Au niveau fédéral, nous avons organisé une session en direct sur Facebook le 21 octobre dernier avec M. François-Philippe Champagne, Secrétaire parlementaire du ministre des finances fédéral. L’échange a permis aux jeunes gens d’affaire de poser directement leurs questions via Facebook. Cela devrait contribuer à ce que le prochain budget tienne davantage compte des préoccupations des jeunes entrepreneurs québécois.

Le RJCCQ continuera de porter la voix de la relève d’affaires, avec l’aide de tous ses membres et de ses Ambassadeurs aux Affaires publiques, afin que les politiques mises en œuvre par le gouvernement puissent permettre d’inclure cette jeunesse québécoise dynamique et entreprenante !

***

Vous le voyez, l’année 2016 a été extrêmement riche en positions, rencontres d’influence et d’affaires, en formations et en conférences. Mais le RJCCQ a déjà les yeux tournés vers 2017, année nécessairement spéciale pour le RJCCQ puisqu’il célébrera ses 25 ans !

Sous la présidence d’honneur de Madame Lise Thériault, vice-première ministre du Québec, la 2e édition du Forum économique de la relève d’affaire le 24 février 2017 pourra aussi compter sur les interventions d’illustres entrepreneurs québécois comme Mitch Garber et Alexandre Taillefer ou encore sur le conseiller de Barack Obama aux startups ! Nous vous attendons nombreux, très nombreux pour ce qui devient désormais LE rendez-vous de la relève d’affaires au Québec !

Nous allons aussi faire souffler le vent de la culture entrepreneuriale dans tout le Québec ! Avec la Caravane régionale de l’entrepreneuriat, nous irons à la rencontre de tous ces jeunes entrepreneurs en devenir dans les régions. Nous leur proposerons les conseils de nombreux experts afin que le Québec devienne une véritable nation entrepreneuriale !

En ce qui concerne la dimension internationale de notre action, de nouvelles missions commerciales seront organisées afin d’aborder les 5 continents et surtout mieux faire rayonner les secteurs performants de la relève d’affaires québécoise.

Enfin, je vous invite d’ores-et-déjà le 15 juin prochain au Gala « Les grands prix de la relève d’affaires » qui devra être, là aussi, exceptionnel pour cette année anniversaire. Je vous invite à convier vos éléments les plus brillants à préparer leurs dossiers de candidatures pour que nous puissions dénicher les dernières pépites de la jeunesse d’affaire québécoise !

Vous le voyez, tout est réuni pour que nos 25 ans soient un cru inoubliable en 2017. Soyez des nôtres pour vivre une expérience unique et sentir la créativité et le dynamisme de la jeunesse québécoise vous porter vers les sommets… En attendant, au nom du RJCCQ, je vous souhaite à toutes et à tous, d’excellentes fêtes de fin d’année et tous mes vœux de bonheur pour vous et vos proches !

Monsef Derraji

Président Directeur Général

Mot du PDG : Rentrée 2016 - 2017

md1

Chers membres et amis,

Le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) fêtera au cours de l’année 2016-2017 ses 25 années d’existence. En concertation et avec l’étroite collaboration de nos membres et partenaires, la stratégie d’action du RJCCQ s’inscrit dans la défense des intérêts de la relève d’affaires au travers de plusieurs enjeux de sociétés qui la touche directement ou indirectement. Je mesure, depuis ma rentrée en fonction en Septembre 2015, la portée et la force d’action de notre réseau dont l’envergure est provinciale, voire internationale.

Portés par notre volonté à satisfaire les attentes de nos membres et à créer un mouvement de synergie entre leurs actions, nous pouvons affirmer aujourd’hui avec fierté que le RJCCQ est un interlocuteur majeur en matière de relève d’affaires au Québec. Plus que jamais, nous sommes déterminés à demeurer le chef de file dans le domaine.

Le RJCCQ s’appuie sur 3 piliers  d’action stratégique :

  • Développer un écosystème entrepreneurial à l’échelle de la province afin de créer un mouvement national d’éducation, de sensibilisation et de lancement d’entreprises en collaboration avec tous les acteurs pertinents du milieu prêt à nous accompagner dans une telle aventure. Le développement régional s’inscrit au cœur de l’action du RJCCQ pour l’année 2016-2017.

  • Développer une stratégie de développement internationale cohérente qui repose sur une plateforme web qui relie le Québec à sa diaspora établie à l’étranger ainsi que l’organisation de missions commerciales à la recherche de nouveaux marchés d’exportation pour le savoir-faire québécois.

  • Promouvoir les jeunes sur les conseils d’administration et les lieux décisionnels afin que leur voix soit entendue et qu’une relève en matière de gouvernance soit assurée au Québec.

Voix de la relève d’affaires, le RJCCQ organise des forums pour permettre à leurs membres mais aussi à tous les jeunes qui souhaitent prendre part aux débats de société de s’exprimer et de faire entendre leur opinion, leur espoir et leurs attentes. J’ai pris la résolution ferme de porter le RJCCQ à la place d’un Think tank qui a sa place non seulement dans la sphère provinciale mais aussi à l’échelle pan-canadienne et internationale.

Pour terminer, je souhaite exprimer ma fierté d’être le Président directeur général d’un réseau qui regorge des talents les plus prometteurs, gage de l’édification d’un Québec innovant et dynamique que nous construirons ensemble. C’est donc avec un immense plaisir que j’entame l’année 2016-2017 et que je vous invite à me rejoindre pour porter la relève d’affaires au sommet de ses possibilités.

Monsef Derraji

Président Directeur Général

Les anciens présidents

christianbelair
Christian Bélair

Président et cofondateur

Christian était auparavant président-directeur général du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ). Il possède dix ans d’expérience en gestion de projets, dont cinq dans des postes de direction et de gestion de personnel. Il est détenteur d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion de HEC Montréal, d’un certificat en leadership et habiletés de direction de l’Institut de leadership en gestion (maintenant affilié à l’École de gestion John-Molson), ainsi que d’un baccalauréat en philosophie de l’Université de Montréal.

Christian a un intérêt marqué pour la gouvernance, les nouvelles technologies et le commerce international. Il siège actuellement sur les conseils d’administration de la Commission des partenaires du marché du travail, du Conseil de gestion du Régime québécois d’assurance parentale, du Concours québécois en entrepreneuriat, de Place aux jeunes en région, de l’Office Québec-Wallonie-Bruxelles pour la jeunesse et de l’Office Québec-Monde pour la jeunesse. M. Bélair est aussi associé principal chez IS&MB | Économie simplifiée.