RJCCQ

10 bonnes pratiques pour vivre le français dans votre entreprise

Dans le cadre du projet « Le français, c’est de mes affaires », le RJCCQ a échangé avec des entrepreneurs lauréats de prix de mérite, car ils ont su valoriser le français au quotidien en affaires. 
Lors de cet atelier, Erica Perrot, gérante du commerce Raplapla, Hector Giraldo, président de la Chambre de commerce Québec-Amérique latine et Avery Rueb, co-fondateur du studio de jeux vidéo éducatif Affordance, nous ont révélé les clés de leur succès en langue française en 10 points. 

 

1 – Proposer un parcours client 100% francophone 

Que l’on offre des produits ou services, il est important de s’assurer que l’intégralité des interactions du client avec son entreprise sera proposée en français. Il nous faut penser à tous les éléments : affichage, promotions, courriels, interactions numériques, interface de paiement, mais aussi service client ou encore service après-vente. Au cœur de ce processus, il y a bien sûr les logiciels dont il faut s’assurer qu’ils soient paramétrés pour travailler en français.

 

2 – Mettre en place des processus internes en français 

Une entreprise québécoise permet à ses employés francophones de travailler au quotidien dans leur langue maternelle. Tous les processus internes et le matériel de travail tel que les comptes-rendus de réunion, consignes de travail et sécurité, échanges entre départements, rapports annuels d’activités sont en langue française par défaut ce qui permet de systématiser l’usage du français. 

 

3 – Personnaliser et accompagner vers la langue française 

Travailler en équipe implique d’accompagner certains employés, collègues, collaborateurs non-francophones vers la langue française. Pour cela, il est essentiel de savoir repérer les points d’achoppements, les enjeux et difficultés de chacun (phonétique, conversation orale, langue du travail…) afin de proposer un accompagnement personnalisé et adapté à ces enjeux.

 

4 – Utiliser l’intelligence collective pour sensibiliser et ludifier 

Besoin de créer un produit en français? De développer une banque de vocabulaire francophone? De permettre la pratique de la langue? Valoriser l’intelligence collective et la ludification est une option intéressante. Une langue appartient et vit grâce à ses locuteurs, nul doute qu’en valorisant leurs connaissances, ceux-ci pourront relever de nombreux défis linguistiques. 

 

5 – Créer ses projets en français de A à Z 

Un projet créé dès le départ dans la langue française va s’imprégner de son imaginaire collectif, mais aussi des valeurs et messages que celle-ci porte intrinsèquement. De plus, quand un francophone exprime sa créativité dans sa langue maternelle cela permet une plus grande précision dans le travail, ce qui fait gagner l’équipe en efficacité au quotidien. 

 

6 – S’informer et informer sur les devoirs linguistiques 

Comme entrepreneur, il faut connaître ses devoirs linguistiques afin de se conformer à la législation québécoise. S’approprier les règles est essentiel, car en tant que chef d’entreprise, il vous faudra parfois faire preuve de pédagogie pour informer vos employés sur les réglementations et leur expliquer pourquoi il est important de s’y conformer. 

 

7 – Montrer l’exemple en suscitant engouement 

Au-delà du cadre purement règlementaire, faire montre d’engouement, d’énergie et d’exemplarité créera un environnement positif pour la langue. Montrer qu’on est « franco-positif » et non « franc-obligé » va créer un cercle vertueux au sein de l’entreprise, mais aussi de la société québécoise tout entière. 

 

8 – L’excellence en français = mon image de marque 

Utiliser le français pour son entreprise permet de vous créer une image de marque, un univers distinctif qui vous est propre. Dans un environnement commercial et des affaires où l’anglais tend à dominer, utiliser le français c’est se construire une différence. Montrer son excellence en français c’est surfer sur l’image positive de notre langue et se distinguer.

 

9 – Créer un environnement d’appropriation 

Afficher en français, communiquer à l’oral en français, écrire en français. Tout cela crée un environnement francophone propice à l’appropriation naturelle de la langue, mais aussi à la génération de l’utilisation du français par tous. 

 

10 – Porter le français avec fierté

La langue française nous appartient à tous, entrepreneurs, consommateurs ou citoyens. La portée au quotidien avec fierté, ce n’est pas contradictoire avec l’ouverture à l’autre, avec l’entrepreneuriat ou avec l’international. Bien au contraire: le français est une langue d’échange et d’affaires sur les 5 continents. Continuons à la faire vivre et l’arborer avec fierté, car elle nous représente. Ici ou ailleurs. 

 

Le projet « Le français, c’est de mes affaires » a été rendu possible grâce au soutien financier de l’Office québécois de la langue française et en collaboration avec la Banque Nationale. Nous souhaitions remercier l’Office et la Banque Nationale pour leur apport.