RJCCQ

Les jeunes gens d’affaires saluent l’entente Québec-Canada concernant les programmes de travail temporaire

6 août 2021

 

Les jeunes gens d’affaires saluent l’entente Québec-Canada concernant les programmes de travail temporaire: une étape décisive dans la lutte contre la pénurie de main d’oeuvre

 

Montréal, le 6 août 2021 – Le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) félicite les gouvernements du Québec et du Canada de s’être entendu afin de répondre directement aux enjeux de la pénurie de main d’oeuvre dans les petites, moyennes et grandes entreprises par le biais d’une modification des programmes de travail temporaire PTET, PMI et PTOT.

 

Selon Pierre Graff, Président-Directeur général du RJCCQ, « assouplir les programmes gouvernementaux de travail temporaire est une première étape vitale pour répondre à la pressante pénurie de main-d’œuvre à laquelle les entreprises québécoises font face. La nouvelle flexibilité sera précieuse pour les entrepreneursAfin de garantir la pérennité et la force de la reprise économique, les gouvernements ont tout à gagner en additionnant ces mesures à d’autres programmes garants de croissance pour toute la province. » 

 

Assouplir les programmes de travail temporaire, une mesure nécessaire pour dynamiser la relance

En augmentant de 10 à 20 % le seuil de travailleurs étrangers par lieu de travail dans des secteurs économiques clés dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), la création d’un nouveau volet PMI+ au Programme de mobilité internationale (PMI) permettant l’émission de 7000 nouveaux permis de travail aux personnes détentrices d’un Certificat de sélection du Québec (CSQ) et en rendant plus accessibles les permis de travail ouvert transitoire (PTOT), le gouvernement répond au besoin criant des entreprises québécoises. Il s’agit d’un geste crucial, particulièrement dans le contexte de la relance. Celle-ci étant minée par la pénurie de la main-d’œuvre, ce sont des mesures de ce type qui permettront de garantir la pérennité et la croissance des entreprises québécoises.

 

Prioriser les travailleurs temporaires souhaitant s’établir en région

Le RJCCQ est fier d’avancer l’importance de l’immigration en région. En ce sens, pour compléter ces mesures, il encourage le gouvernement du Québec à répondre à l’appel des entrepreneurs hors des grands centres, qui peinent à trouver une main-d’œuvre suffisante pour répondre à leurs besoins. Lors de la consultation pré-budgétaire fédérale 2021, le RJCCQ avait notamment suggéré la bonification du Programme de visa pour démarrage d’entreprise (PVDE) grâce à la création une aide financière pour couvrir le montant de subsistance initial, afin de créer un incitatif pour attirer des jeunes travailleurs étrangers, spécifiquement pour ceux acceptant de s’établir en dehors des grands centres urbains du pays, une mesure qu’il réitère. 

 

À propos

Depuis 29 ans, le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) soutient un réseau de 46 jeunes chambres de commerce et d’ailes jeunesse à travers le Québec représentant plus de 13 000 jeunes professionnels, cadres, travailleurs autonomes et entrepreneurs, âgés de 18 à 39 ans. Le RJCCQ compte parmi ses rangs quinze organisations issues des communautés culturelles et est présent dans 16 régions administratives du Québec, les jeunes chambres de commerce étant l’un des plus importants moteurs de l’inclusion en affaires.

 

– 30 –

 

Source

Émile Lambert-Deslandes

Coordonnateur aux affaires publiques et gouvernementales

Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ)

450-577-0265

emile.lambert-deslandes@rjccq.com